Douglas Gordon
n°03

Né en 1966 à Glasgow, Douglas Gordon présente sa première exposition personnelle à Londres en 1995 et obtient le Turner Prize l’année suivante, ce qui constitue la première attribution à un artiste vidéo. Son œuvre, d’une grande lisibilité plastique, rejette la notion de style personnel, et s’approprie des éléments de la culture populaire (télévision, musique et surtout cinéma) pour explorer les oppositions fondamentales entre mémoire et oubli, innocence et culpabilité, vie et mort, peur et fascination.